Colocation : les questions à se poser avant de se lancer

On a tous l’image de la coloc cool, fun, sans prise de tête, fiesta tous les soirs… Et si ce n’était pas ça la réalité de la vie en colocation ? Ou du moins, s’il y avait des aspects moins sympa à ne pas négliger ?

Avant de prendre votre décision, posez vous les bonnes questions !

Pourquoi la coloc’ ?

On l’a dit plus haut, quand on pense coloc’ on pense Friends, bonheur au quotidien loin de papa maman qui nous ordonnent sans cesse de ranger notre chambre… Arrivé à un âge, on a juste envie de voler de nos propres ailes et de s’éloigner (un peu) du cocon familial.

Par peur de se retrouver tout seul du jour au lendemain, on se dit que la coloc’ est le juste milieu pour couper le cordon en douceur.

Cependant, si vous êtes étudiants (comme environ 45% des personnes vivant en coloc), il sera indispensable d’instaurer des règles de vie qui devront êtres respectées par tous (pas de soirée la veille des partiels, par exemple). Sinon, cela pourra vite vous mener à l’échec scolaire… Et c’est malheureusement assez courant. D’ailleurs, les parents en sont bien conscients puisque c’est la première raison pour laquelle ils s’opposent à la colocation.

Si vous êtes une personne qui se distrait facilement, ce n’est peut-être pas la solution idéale pour vous, puisque c’est toujours plus compliqué de se concentrer sur son DM de maths quand dans la chambre à côté il y a du Rihanna à fond mais qu’on ne peut rien dire parce qu’en fait la veille, on a fait pareil !

Il est aussi possible que vos années de fac soient derrière vous car 55% des personnes vivant en coloc ne sont pas étudiants ! Diplôme (ENFIN) en poche, vous commencez tout juste dans la vie. Ou bien cela fait déjà un certain nombre d’années que vous avez quitté les bancs de l’école (le temps passe vite, non ?). Vous avez pensé à la coloc car cela vous permettrait de garder un pied dans la coolitude de la jeunesse, et vous éviterait de sombrer rapidement dans la routine métro-boulot-dodo. 

Il en est de même pour vous, renseignez vous sur le rythme de vie des personnes avec qui vous souhaitez partager votre appart’. Si vous avez des horaires de bureau, à long terme, vous ne supporterez sûrement pas que votre coloc’ prolonge les apéros dans le salon jusqu’au bout de la nuit.    

Quid du coloc’ idéal ?

Grande question, et c’est à vous seul de trouver la réponse.

La quête du coloc idéal est un véritable périple auquel vous devrez obligatoirement faire face.  

Tout d’abord, apprenez à vous connaître vous-même.

Etes-vous maniaque ? Si la réponse est oui, alors ne vous installez pas avec des gens aimant vivre dans le bazar, l’ambiance sera plombée et vous regretterez rapidement votre choix !

Si vous êtes étudiant, avez-vous une charge de travail importante ? Si c’est le cas, alors préférez des personnes qui suivent le même type de cursus que vous, afin de pouvoir vous soutenir, vous entraider ou tout simplement… de pouvoir travailler dans de bonnes conditions !

Enfin, il est délicat de s’installer avec des gens que l’on ne connaît pas. Certes, nos amis de toujours ne recherchent pas forcément un coloc au même moment que nous, mais n’est-ce pas un peu risqué d’emménager avec de parfaits inconnus ? Alors ne vous précipitez pas ! Au contraire, organisez plusieurs entrevues afin de faire plus ample connaissance avec vos colocs potentiels. Au moins, vous ferez vos choix en connaissance de cause.

photo : Côté Maison – 12 appartements parisiens qui nous inspirent


Etes-vous prêt à faire des concessions ?

Vivre en communauté, ce n’est pas penser qu’à soi. C’est être respectueux des autres et faire des concessions. Vivre en coloc, ce n’est pas vivre à la maison. Vos colocataires ne sont pas vos parents, ils ne sont pas forcés de vous supporter sous leur toit.

Vous aviez prévu de fêter votre anniversaire à l’appart’ mais votre coloc passe l’examen de sa vie le lendemain ? Soyez raisonnable, changez vos plans.

Vivre en coloc, c’est s’organiser, savoir se faire discret… et communiquer ! Vous verrez, le dialogue peut résoudre bien des problèmes.

Si au fond, vous savez que vous êtes lunatique, renfermé ou aimez être seul, alors épargnez les autres, fuyez la coloc !

Une colocation qui roule, c’est forcément quand chacun fait des efforts au quotidien.

photo : Côté Maison – 12 appartements parisiens qui nous inspirent


Côté pratique

 

Bon ça c’est sûr, particulièrement à Paris, en choisissant la coloc vous gagnerez des mètres carrés dans votre appart’.

Cependant, les mètres carrés, vous les retrouverez surtout dans les espaces communs (salon, cuisine), autrement dit, pas là où vous allez stocker vos affaires (on a dit respect d’autrui !)

Du coup, l’espace qui vous sera dédié sera votre chambre, où il n’y a en général pas dix mille rangements. Cela signifie que vous ne pourrez pas emmener tous vos effets dans votre nouvelle home sweet home.

Comment faire si vous n’avez pas assez d’espace pour ranger ? Lofty est là pour vous sauver et garder vos petites affaires au chaud 😉

Rangez et stockez sans vous déplacer

Découvrez le service Lofty

Si après avoir répondu sérieusement à ces questions, vous vous sentez enfin prêt à sauter le pas, vous n’avez plus qu’à vous lancer !

En plus, on a pensé à tout ! Afin de trouver la coloc de vos rêves, on vous conseille Appartager.com, un site de mise en relation qui facilitera votre recherche. Comment procéder ? En quelques clics vous créez votre profil de recherche personnalisée et hop, on vous propose toutes les offres de colocation qui vous correspondent. Profitez bien, la coloc au fond, c’est une expérience dingue !

photo : Barbara M. – Pinterest


Rangez et stockez sans vous déplacer.

Retours le jour même.